I can’t stay away

•16 février 2012 • Laisser un commentaire

This is wrong
I should be gone
Yet here we lay
‘Cause I can’t stay away

Roses bloom
In your dirty room
I come to play
‘Cause I can’t stay away
No I can’t stay away-ay

I’m conflicted
I inhale now I’m addicted
To this place
To you babe
I can’t stay away
Can’t stay away
We get up, we go down
Then we go one more round
It’s wrong, they say
I can’t stay a- I can’t stay away
No I can’t stay a- I can’t stay away

I was numb
For you I come
Night and day
And I can’t stay away
No I can’t stay away

I’m conflicted
I inhale now I’m addicted
To this place
To you babe
I can’t stay away
Can’t stay away
We get up, we go down
Then we go one more round
It’s wrong, they say
I can’t stay a- I can’t stay away
No I can’t stay a- I can’t stay away

I wish I could
Leave and never return
Baby, I know I should
But for you I’d burn

Stay away
‘Cause I can’t stay away-ay

I’m conflicted
I inhale now I’m addicted
To this place
To you babe
I can’t stay away
Can’t stay away
We get up, we go down
Then we go one more round
It’s wrong, they say
I can’t stay a- I can’t stay away
No I can’t stay a- I can’t stay away

I can’t stay away
I can’t stay away
I can’t stay away
I can’t stay away

 

(the veronicas)

Publicités

Les enfants d’Evernight d’Andoryss et Yang chez Delcourt

•23 décembre 2011 • Laisser un commentaire

Ma rencontre avec cette œuvre est assez drôle… enfin de mon point de vue !

Je me balade assez régulièrement sur le forum de la maison d’édition Bragelonne. J’y ai rencontré Andoryss parfaitement ignorante de sa qualité d’auteure et de scénariste BD.

C’est à l’occasion d’un godet partagé (aussi mémorable qu’atypique par ailleurs) que j’apprends qu’Ando’ est l’heureuse maman d’un beau bébé qui a été difficile à accoucher : les Enfants d’Evernight!

Lors de notre rencontre, elle m’amène dans une de ses tavernes : Arkham Comics 7 rue Broca Paris 5e. La BD n’était alors pas encore sortie mais j’en commande 4 d’un coup (dont certains d’entre vous ont eu le plaisir de recevoir avec une petite dédicace de Mme Ando’)

J’attends donc avec impatience l’arrivée en septembre de mon joli colis venant d’Arkham!

Et hop… j’ai été capturée par Evernight.

Ando et moi avons presque le même âge et avons poussé dans un terreau littéraire et geek assez proche. De fait, je me suis parfaitement retrouvée dans son imaginaire tant esthétique que scénaristique.

Depuis la BD circule !

Voici, l’histoire:

A la toute fin du XIXe siècle, une toute jeune londonienne pleure, à la veille de son 13e anniversaire, le décès de sa mère. Son père décide de l’envoyer en pension. Elle est inconsolable et va se réfugier dans le sommeil. Alors qu’elle fait le vœu de ne jamais se réveiller de cette réalité qui ne lui ressemble plus et où elle ne trouve pas de réconfort, elle s’éveille dans un monde étrange et onirique : Evernight.

Malheureusement les humains ne peuvent pas y séjourner et y circuler librement. Camille va rencontrer les autochtones qui peuplent ce monde onirique et la chasse commence.

Alors elle fuit pour survivre et court après le Temps…

Au croisement de l’Histoire Sans Fin, d’Alice au Pays des Merveilles et des contes qui ont forgés notre enfance, Les Enfants d’Evernight : de l’autre côté de la nuit, est le premier tome d’un cycle extrêmement prometteur!

J’ai également été conquise par le dessin. La charte graphique parle d’elle-même et elle est d’une incroyable régularité:

le tome 2 devrait sortir l’été prochain!

A sa sortie, Les enfants d’Evernight n’avait pas eu les honneurs des têtes de gondoles, mais le succès populaire fut immédiat et a propulsé cette BD sous les projecteurs : Ando et Yang ont eu les honneurs de la sélection du festival d’Angoulême 2012, les ventes sont bonnes (d’après ce que j’ai entendu) pour une première BD. Ando et Yang font le tour de France des dédicaces depuis!!

Si vous suivez comme moi la Fantasy Tavern du studio B, vous avez appris qu’Ando est désormais auteure officielle chez Delcourt et travaille sur des cycles d’envergure.

Pour les aspirants scénaristes de BD ou dessinateurs BD, il est bon de savoir que les heureux parents des Evernight se sont rencontrés sur un forum l’un séduit par le scénario de l’autre et l’autre séduit par les dessins du premier!

Si vous voulez avoir le plaisir de suivre les avancées de ce projet allez visiter la page facebook  où vous aurez la primeur des planches du prochain opus !

Les Enfants d’Evernight sur Facebook

et si vous voulez rencontrer Ando et suivre ses autres aventures, visitez son nouveau blog:

Les mondes d’Andoryss

J’AI ADORE !

Parce qu’il est bon de rire …

•23 décembre 2011 • Laisser un commentaire

The Unforgiven – Metallica

•23 décembre 2011 • Laisser un commentaire

 

New blood joins this earth
And quickly he’s subdued
Through constant pain disgrace
The young boy learns their rules
With time the child draws in
This whipping boy done wrong
Deprived of all his thoughts
The young man struggles on and on he’s known
A vow unto his own
That never from this day
His will they’ll take away

What I’ve felt
What I’ve known
Never shined through in what I’ve shown
Never be
Never see
Won’t see what might have been
What I’ve felt
What I’ve known
Never shined through in what I’ve shown
Never free
Never me
So I dub thee unforgiven

They dedicate their lives
To running all of his
He tries to please them all
This bitter man he is
Throughout his life the same
He’s battled constantly
This fight he cannot win
A tired man they see no longer cares
The old man then prepares
To die regretfully
That old man here is me

What I’ve felt
What I’ve known
Never shined through in what I’ve shown
Never be
Never see
Won’t see what might have been
What I’ve felt
What I’ve known
Never shined through in what I’ve shown
Never free
Never me
So I dub thee unforgiven

You labeled me
I’ll label you
So I dub thee unforgiven

Inlassablement

•1 décembre 2011 • Laisser un commentaire

Every week, Move is small
When he cared, When he did love
When he knew, When he’d fall
I hear she’d fall, Ha, she fell
Here she’d fall, Ha, she fell

Fallen on, Fallen on do we?
Fallen on, Fallen on me

Fall

Did I dream you dreamed about me?

•1 décembre 2011 • Laisser un commentaire

On the floating, shapeless oceans
I did all my best to smile
til your singing eyes and fingers
drew me loving into your eyes.

And you sang « Sail to me, sail to me;
Let me enfold you. »

Here I am, here I am waiting to hold you.
Did I dream you dreamed about me?
Were you here when I was full sail?

Now my foolish boat is leaning, broken love lost on your rocks.
For you sang, « Touch me not, touch me not, come back tomorrow. »
Oh my heart, oh my heart shies from the sorrow.
I’m as puzzled as a newborn child.
I’m as riddled as the tide.
Should I stand amid the breakers?
Or shall I lie with death my bride?

Hear me sing: « Swim to me, swim to me, let me enfold you. »
« Here I am. Here I am, waiting to hold you. »

Vibrer pour s’apaiser…

•1 décembre 2011 • Laisser un commentaire